Quelques conseils et pistes pour les futures mamans: ce qu’il faut décider avant que bébé n’arrive, que faire du placenta, comment se préparer au mieux…

Ce qu’il faut décider avant que bébé n’arrive:

Vous êtes enceinte et allez donc mettre bientôt au monde un magnifique -le plus beau, il faut le dire- bébé jamais vu! Il va être adorable et va bien vous occuper dès ses premières secondes de vie. Alors il y certaines questions qu’il est bon de s’être posées avant car après, ça va être compliqué! Parmi elles, je vous en ai sélectionnée quelques unes qui me paraissent primordiales :

« Est-ce que je veux connaître le sexe de mon bébé? »

Oui, c’est une question à se poser car ce n’est pas parce que c’est possible (comme beaucoup de choix dans nos vies) que c’est obligatoire. Ne pas connaître le sexe de son enfant est un choix tout à fait légitime et qui n’as pas les mêmes conséquences que de le connaître. En gardant le sexe secret, on garde une part de mystère et de magie pour le moment de la naissance, on laise au bébé une place de bébé à part entière et non pas déjà de futur footballeur comme papa ou que sais-je. Personnellement, j’ai aimé gardé le sexe de mes enfants secret car la magie au moment de la naissance était tout entière mais aussi la part laissée à mon intuition, la part en moi qui avait confiance et qui, d’une certaine façon, « savait ». Même si je n’osais as forcément me l’avouer…

Quel accouchement je veux?

Eh oui parce que si vous ne voulez pas « être accouchée » comme y disent, il va falloir vous pencher sur la question. Car un accouchement c’est surtout de l’imprévisible, mais il y a certaines choses que vous pouvez anticiper, décider, approuver, refuser, préférer… C’est vous qui accouchez, personne d’autre! Et au moment du travail, votre tête ne sera plus à la prise de décisions, votre corps entier sera focalisé sur ce qui se passe en vous.

C’est pourquoi il est très important d’avoir rédiger auparavant, avec le papa et à tête reposée, le projet de naissance.  Cest un texte où vous mentionnez vos préférences, vos envie (par exemple, vous pouvez très bien ne pas vouloir de leurs moches culottes en filets d’épuisette qui vous mettent mal à l’aise et sont moches et tiennent même pas bien les garnitures du post partum).

Même si le jour J, beauocoup de choses risquent de vous échapper, tout ne se passera pas forcément comme prévu, mais vous aurez affirmé avant tout ça quels sont vos souhaits et c’est important dans un moment si crucial, que votre voix soit entendue.

Que faire du placenta?

Depuis juillet 2011, le placenta est reconnu comme une partie de votre corps. Il vous revient donc de décider ce que vous allez en faire.

  • L’enterrer
  • Le manger
  • Le dilluer
  • Le laisser…

Je rentre plus en détail dans cet article

Si vous n’avez aucune envie de vous occuper de ce que devient votre placenta, la maternité la mettra aux déchets  : à la poubelle.

Est-ce que je l’allaite?

Oui, c’est quand-même bien d’avoir une idée avant d’accoucher car si vous avez besoin d’aide -et on a souvent besoin d’aide pour allaiter sereinement; que ce soit ponctuellement ou régulièrement.

Quel matériel? Et ça c’est le sujet de la suite…

Le minimum nécessaire pour la naissance

Comme toute minimaliste que je suis, je vais vous proposer le minimum nécessaire (et selon moi indispensable) d’une future maman.

  1. Le lit de cododo
  2. Le coussin d’allaitement
  3. L’écharpe de portage
  4. Les couches lavables : choisissez une bonne marque et un certains nombre de couches sans quoi vous allez vous trouver à faire des lessives sans arrêt. Prévoyez donc un tempon de confort pour ne pas avoir à toujours laver étendre utiliser même si vous allez vous retrouver à faire ça souvent quand même! je détaille les différents types de couches et plusieurs modèles dans cet article.